Raphaëlle LEROY

Avocat collaborateur

Raphaëlle LEROY

Assistante
Céline SERGEANT

Domaine d'intervention

Raphaëlle LEROY assiste les clients dans le domaine des relations individuelles et collectives de travail tant en conseil qu’en contentieux.

Elle intervient également dans le cadre d’audits préventifs et d’acquisition ainsi que sur des restructurations et réorganisations d’entreprises.

Elle rédige régulièrement des articles pour la revue Jurisprudence Sociale LAMY.

Parcours

Avant de rejoindre le cabinet DELSOL Avocats, elle a effectué plusieurs stages en entreprises et au sein des cabinets FIDAL et FROMONT BRIENS.

Formation

CAPA (2016), Master II Droit des Affaires, DJCE et Certificat de spécialisation en Droit Social.

Langues

Anglais.

Actualités

La juridiction prud’homale seule compétente pour se prononcer sur le préjudice lié à une rupture du contrat de travail consécutive à un accident du travail ou à une maladie professionnelle

Philippe PACOTTE et Raphaëlle LEROY commentent un arrêt de la Cour de Cassation dans la revue Jurisprudence Sociale Lamy n° 455 du 12 juin 2018 : « La juridiction prud’homale est seule compétente pour se prononcer sur le préjudice lié à la rupture du contrat de travail d’un salarié consécutive à un accident du travail ou à une maladie professionnelle » ....

Lire

COMMUNIQUE DE PRESSE – Parution de « Restructuration des organisations non lucratives », un ouvrage inédit fruit de l’expérience de DELSOL Avocats

28 mai 2018 – DELSOL Avocats a le plaisir d’annoncer la parution de « Restructuration des organisations non lucratives » dans la collection JURIS CORPUS des éditions DALLOZ. Bien que les opérations de restructuration des associations, fondations et autres organismes à but non lucratif soient devenues courantes, leur complexité peut néanmoins générer...

Lire

Contrôle de la durée de travail des salariés par le recours à la géolocalisation

Philippe PACOTTE et Raphaëlle LEROY commentent un arrêt du Conseil d’Etat dans la revue Jurisprudence Sociale Lamy n° 450 du 3 avril 2018 : "Le contrôle de la durée de travail des salariés par le recours à la géolocalisation ne peut être effectué qu’à défaut d’autres moyens". Lire...

Lire