Vie du cabinet

Arrivée de Thomas ROCHE et création du département Sciences du vivant

Le cabinet accueille, en qualité d’associé, Thomas ROCHE, qui vient créer avec son équipe le département « Sciences du vivant »…

La consommation de soins et biens médicaux représente 9% du PIB français, les dépenses globales de santé atteignent même 12% (source Insee). Ce secteur majeur, fortement internationalisé, sensible sur les plans sociétal, économique et de l’emploi, moteur de croissance et d’innovation, mobilise des acteurs aussi variés que ceux de la recherche et développement, de la chimie, de l’industrie pharmaceutique, de la distribution spécialisée, des professionnels de santé, des établissements de soins et de l’administration.

Conscient de la complexité croissante des relations et partenariats entre ces différents acteurs et sensible à leurs enjeux de protection de l’innovation, le cabinet a décidé de répondre de façon personnalisée aux besoins contractuels, juridiques et judiciaires du secteur.
Il a donc demandé à Thomas ROCHE, avocat spécialiste du milieu biomédical, de venir créer un département dédié aux sciences du vivant.

Thomas ROCHE intègre DELSOL Avocats à compter du 2 septembre 2013, avec son équipe : au bureau de Lyon Audrey BRONKHORST, avocat, et au bureau de Paris Steve CHRETIEN, juriste.

Âgé de 37 ans, Thomas ROCHE est diplômé de l’Université Jean Moulin Lyon III. Il est titulaire d’un DESS de droit des affaires et fiscalité et du Magistère Juriste d’affaires – DJCE (Diplôme de juriste conseil en entreprise).
Il a débuté sa carrière en 2000 par une première expérience de six mois à Montréal avant d’intégrer le cabinet Féry & Associés à Lyon, en tant qu’avocat collaborateur.
Fin 2002, il a créé le cabinet Roche & Associés (devenu depuis Roche Avocats), dédié aux technologies innovantes (sciences du vivant et technologies de l’information et des communications), qu’il a développé jusqu’en 2013, avant de rejoindre DELSOL Avocats.

Amaury NARDONE, président du conseil d’administration, explique « Notre développement se poursuit aussi autour de certains secteurs stratégiques qui nécessitent une approche réellement spécialisée. L’expertise technique de Thomas, sa connaissance profonde de la filière médicale et pharmaceutique, son implication auprès des instances professionnelles et ses qualités humaines vont nous permettre de structurer un département « Sciences du vivant », comme nous l’avons fait par exemple pour le secteur des organisations non-lucratives ».

De son côté, Thomas ROCHE explique son choix : « Mes clients ont à la fois besoin de prestations juridiques complémentaires aux miennes, notamment en matière corporate, d’une présence internationale de plus en plus marquée et d’une rationalisation de leur recours aux conseils externes ; j‘ai donc choisi de m’adosser à un cabinet pluridisciplinaire pour pouvoir intervenir en synergie avec des équipes structurées et apporter une prestation full-service en France et à l’étranger. Mais je voulais aussi associer mon avenir à un cabinet à taille humaine, avec une âme, avec une culture entrepreneuriale, et avec la même approche exigeante du métier et du service que la mienne. ».