dimanche, 27 juillet 2014 19:30

Lionel DEVIC, interrogé par le journal la Croix sur le montage fiscal développé par l’organisme « Fonds de soutien associatif », livre son avis dubitatif.

Dans un article paru sur le site du journal la Croix le 29 juin 2014, Lionel DEVIC exprime ses doutes sur les promesses d’optimisation fiscale annoncées par le « Fonds de soutien associatif » qui assure avoir mis en place un système permettant de maximiser les avantages fiscaux accompagnant les dons consentis. 

 Lionel DEVIC, associé du département « Organisations non lucratives » exprime ses doutes sur les promesses d’optimisation fiscale annoncées par le fonds de dotation « Fonds de soutien associatif » dans un article paru sur le site du journal la Croix le 29 juin 2014. Cet organisme assure en effet avoir mis au point un montage financier qui permet de récupérer un avantage fiscal supérieur au montant du don effectué. Comme d’autres spécialistes, tels que l’Association française des fundraisers, Lionel DEVIC estime que ce mécanisme soulève des interrogations et encourage à la prudence des particuliers à l’égard de ce type de déclaration.