mardi, 16 janvier 2018 15:38

Le Magazine des Professions Financières publie dans son numéro de décembre 2017 une interview de Lionel DEVIC portant sur la pertinence des fondations en matière de défiscalisation.

Dans une interview réalisée pour le numéro de décembre 2017 du Magazine des Professions Financières, Lionel DEVIC revient sur les différents types de fondation ainsi que sur leurs avantages pour les entreprises et les entrepreneurs.

Alors que les entreprises cherchent de plus en plus à développer leurs actions philanthropiques, le recours à la structure juridique de la fondation s’impose progressivement. Dans le numéro de décembre 2017 du Magazine des Professions Financières, Lionel DEVIC, associé du département « Organisations non lucratives », apporte son éclairage sur les différents types de fondations ainsi que sur les avantages que ces structures juridiques offrent aux entreprises et aux entrepreneurs, notamment à l’échelle fiscale. Outre les intérêts fiscaux qu’elles présentent, les fondations peuvent constituer un « élément structurant de la politique RSE (de l’entreprise) en offrant à leurs salariés des opportunités d’engagement ». Elles constituent également, pour les entrepreneurs, un moyen de se créer un « capital philanthropique » et de « pérenniser un état d’esprit et les valeurs de développement de l’entreprise ». Le recours à une fondation doit cependant s’inscrire, selon Lionel DEVIC, dans le cadre d’un projet structuré, afin de choisir le type de fondation le plus adapté.  

Lire l'article