Camille ROUSSET

Avocat associé

Camille ROUSSET

Camille ROUSSET est co-responsable du Département « Droit social – Protection sociale », au bureau de Lyon. Elle exerce aussi une activité régulière en qualité de médiateur conventionnel et est souvent désignée pour participer à la résolution de gestion de crises en entreprises.

Parallèlement à une activité classique de conseil et de contentieux en droit du travail, elle a développé une expertise reconnue en matière de :

  • fusions-acquisitions, restructurations et réorganisations d’organismes à but non lucratif et d’entreprises : licenciements collectifs pour motif économique, plans de sauvegarde de l’emploi, plans de mobilité géographique et/ou professionnelle, harmonisation des statuts collectifs,
  • audits de conformité ou préventifs,
  • gestion des relations avec les institutions représentatives du personnel,
  • négociation collective, en particulier pour l’organisation de la durée du travail, et l’épargne salariale,
  • médiations et gestion de crises (risques psychosociaux et conflits collectifs ou individuels).

Elle intervient principalement pour des organismes à but non lucratif et pour des entreprises ou groupes industriels et de services, français et italiens. Avec ses associés Philippe DUMEZ (Droit des sociétés - Fusions-acquisitions), elle anime l’« Italian desk » mis en place par le cabinet pour apporter aux professionnels italiens des prestations complètes en langue italienne dans le cadre de leurs affaires transnationales.

Elle parle couramment italien.

Camille ROUSSET est titulaire d’un Magistère Diplôme Juriste Conseil d’Entreprise, d’un DESS Droit des Entreprises et de la Fiscalité des Sociétés et d’un Certificat de spécialisation en Droit Social. Elle a prêté serment en 1996. Avant de devenir collaboratrice du cabinet DELSOL Avocats, puis associée début 2006, elle a exercé à MILAN, puis au sein du cabinet FROMONT BRIENS à LYON. Forte d’une expérience au sein du cabinet TOFFOLETTO à MILAN, elle travaille en synergie avec des confrères italiens et a développé une compétence spécifique en droit comparé franco-italien dans le domaine du droit du travail.

Elle assure régulièrement des formations auprès des entreprises et à l’Université, en licence professionnelle, en Master II et en écoles de commerce.

Camille ROUSSET intervient désormais régulièrement en qualité de médiateur dans le cadre de gestion de crises, plus spécifiquement, pour la gestion des risques psychosociaux ou la résolution des conflits individuels ou collectifs de travail.

Actualités

08/10/2019 - Petit-déjeuner - Loi PACTE & Actualitės

DELSOL Avocats a le plaisir de vous convier mardi 8 octobre 2019 à partir de 8h30 à un petit-déjeuner sur le thème : « Loi PACTE & Actualitės : point sur les ordonnances et mesures de l’été », animé par Camille ROUSSET, avocat associé coresponsable du département « Droit social – Protection sociale ». Camille ROUSSET interviendra aux côtés de Raphaël...

Lire

Mobilité internationale : les bonnes pratiques

DELSOL Avocats a organisé le 14 juin 2019 une conférence-débat sur la mobilité internationale. Le Tout Lyon revient sur la 21ème édition de cet événement. Lire l’article

Lire

Conférence-débat sur la mobilité internationale

Camille ROUSSET organise une conférence-débat, le 14 juin 2019, à LYON, en présence de correspondants étrangers italiens (cabinets ABBATESCIANNI, TOFFOLETTO, BEPLEX, LABLAW), portugais (cabinet TELLES), et anglais (cabinet ESSEX), sur le thème de la mobilité internationale. Divers aspects du droit social, droit fiscal, droit des sociétés et droit...

Lire

Blog

LA LOI RELATIVE A LA CROISSANCE ET LA TRANSFORMATION DES ENTREPRISES, DITE « LOI PACTE »

La loi Pacte a été votée le 11 avril 2019 et publiée au Journal Officiel le 23 mai 2019, après avoir été validée par le Conseil constitutionnel. Certaines dispositions sont entrées en vigueur au lendemain de la date de publication de la loi au JO, d’autres entreront en vigueur le 1er janvier 2020. Les principales mesures adoptées sont les suivantes,...

Lire

LA PRESCRIPTION DE L’ACTION EN NULLITE DE LA CONVENTION DE FORFAIT EN JOURS NE DEBUTE PAS A LA SIGNATURE DE LA CONVENTION

Le salarié, dont la demande de rappel de salaire au titre des heures supplémentaires n’est pas prescrite, est recevable à contester la validité de la convention de forfait annuel en jours stipulée dans son contrat de travail. Dans cette affaire, un salarié travaillant en forfaits en jours invoque la nullité de sa convention de forfaits au motif que...

Lire

L’INCOMPATIBILITE DES REGIMES DE FORFAITS EN JOURS ET DU TEMPS PARTIEL

Un salarié ayant conclu une convention de forfait en jours sur l’année dont le nombre est inférieur à 218 jours n’est pas du temps partiel. En l’espèce, un salarié avait conclu avec son employeur une convention de forfait annuels de 131 jours a saisi les juridictions prud’homales aux fins d’obtenir la requalification de son contrat en un contrat à...

Lire